Skip to content

Bucarest visite guidée à pied

Voilà la façon la plus  agréable et détendue d’acquérir une connaissance profonde et intime de la capitale de la Roumanie, supposant un vœu d’attention de la part du touriste tout en se délectant avec l’architecture de la ville et les histoires captivantes du guide

Le tour commence dans la Place Georges Enesco, devant le bâtiment de l’Athénée, avec une présentation générale de la capitale, sa fondation, les différents emplacements de la capitale au long des siècles, en fournissant des détails sur les étapes de construction et les styles et influences différents, à la fois occidentales et orientales qui sont faciles à identifier partout dans la ville (style roumain avec des influences orientales, l’Age d’Or de l’entre deux guerres mondiales marqué par des influences occidentales surtout françaises à l’époque de la monarchie, le lourd héritage des 50 années de communisme tel qu’il est reflété par le Centre Civique des années ’80 et le style contemporain des dernières 20 années de démocratie).

Suite à  cette introduction, des échantillons d’architecture seront fournis pendant le tour, de façon a exemplifier chacun des modes culturels que la société roumaine a adoptés et qui ont modelé la ville de Bucarest. Les attractions majeures du tour sont les suivantes :

  • L’Athénée roumain, une salle de concerts exceptionnelle et véritable symbole de Bucarest depuis sa construction à la fin du XIXème siècle par l’Architect français Albert Galleron.
  • Le Musée d’Art, anciennement le Palais Royal et la Bibliothèque Centrale Universitaire, les deux édifices étant liés a l’époque de la monarchie.
  • La Place de la Révolution – scène de l’agitation et du chaos du mois de Décembre 1989 quand la nation s’est dressée contre l’injustice de la dictature communiste. Ici nous nous efforcerons d’évoquer un sujet extrêmement controversé qui touche aux évènements bouleversants de ce qu’on appelle « La Révolution ».
  • La Place de l’Université – avec des statues des personnalités de la culture et de l’histoire roumaine, flanquées par des bâtiments imposants tels l’Université de Bucarest, la Faculté d’Architecture, l’hôtel Intercontinental (anciennement l’endroit ou étaient logés les invités du parti), le Théâtre National a présent en voie de restauration, le Ministère de l’Agriculture, le Complexe de l’Hôpital Coltea fondé au début du XVIIIème siècle et le Palais Sutu, actuellement Musée d’Histoire de la capitale.
  • Le vieux centre (le quartier Lipscani) – longuement négligé dans le passée, il a récemment récupéré son charme à travers des investissements publics et privées qui l’ont transformé dans un quartier touristique trépidant, un labyrinthe charmant de ruelles accès piétonne, bourdonnant avec vie, qui fournit à ses touristes une variété de bars, pubs, restaurants, cafés et terrasses, galléries d’art et magasins d’antiquités, tout comme de véritables trésors d’architecture comme le Bâtiment de la Caisse d’Epargnes et Consignations, l’ancien palais de la Poste a présent Musée National d’Histoire, l’Église Stavropoleos, l’Auberge des Tilleuls, l’Auberge de Manuc, les ruines de la Cour Princière du XIVème siècle et l’Église de Saint Antoine.
  • La Place de l’Unification – fait part du projet du Centre Civique exécuté pendant la dernière décade du communisme, elle frappe à travers ses dimensions et par la fontaine centrale qui symbolise la capitale, flanquée à droite et à gauche par une rangée de fontaines plus petites tout au long du Boulevard de l’Unification, surnommée aussi le Champs-Elysées de Bucarest, à la fin duquel se trouve le Palais du Parlement. Construit par le dictateur communiste Nicolae Ceausescu, ce bâtiment colossal, aussi connu comme la Maison du Peuple, est le deuxième bâtiment administratif au monde après le Pentagone aux Etats Unis.
  • La Patriarchie – peut être considérée le Vatican de Roumaine, étant le centre de l’Église Orthodoxe Roumaine. Elle jouit d’un emplacement spécial, en haut de la colline de la Patriarchie, ce qui offre un beau panorama de la Place de l’Unification. Le complexe de la Patriarchie inclut le Palais de la Patriarchie, l’Eglise des Saints Constantin et Helene et la Résidence du Patriarche.

Le tour finit dans la Place de l’Unification, près de la vieille ville, en vous donnant l’occasion de continuer l’exploration de ses rues pavées et de mieux bénéficier de son ambiance.

*Tous nos tours peuvent être modifiés pour mieux répondre à vos souhaits !

Leave a Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: